23/01/2006

La chronologie de mon histoire

Comme c'est bizarre la mémoire. Certaines choses, j'arrive à les raconter en donnant des dates précises, d'autres me reviennent à la mémoire, comme si cela faisait ricochet dans mon cerveau ou bien comme ces constructions de dominos : on en lance un, et les autres tombent les uns après les autres en série en déclenchant d'autres séries. Et quand je vous parle d'un événement de mon enfance, il y en a d'autres qui surgissent parfois antérieurs, parfois postérieur. J'ai l'impression que la fin de l'existence, c'est comme un amnésique qui retrouve la mémoire après un choc. Je retournerai parfois dans ma petite enfance, parce que j'ai le sentiment de pas tout avoir dit ; non par pudeur - le mot pudeur, je ne sais plus très bien ce que cela veut dire - mais simplement parce que tout se précise en même temps que je rafraîchis ma mémoire en creusant dans mon passé, et en même temps tout s'estompe ou sa signification n'est plus la même, parce que j'ai appris à relativiser certaines choses

07:54 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.