27/01/2006

Ils iront en enfer

Le jeune vicaire, si ouvert pour son époque, nous dit un jour sans rire ; car on ne riait pas de ces choses lorsque j'étais enfant:  "Si vous avez des voisins protestants, vous pouvez les saluer ; mais ne les fréquentez pas ; car ces gens iront en enfer." Sur le moment, je ne réagis pas. Mais deux années plus tard, j'entrai à l'école secondaire et sur une classe d'environ 30 élèves, il y avait un protestant. Je le regardai comme une bête curieuse. Un garçon si sympathique allait-il donc aller en enfer ? Ce fut le début de mon interrogation qui me conduisit plus tard à changer de bord et à aller du côté de ceux qui iraient en enfer. D'ailleurs, j'ai rayé pratiquement ce mot de mon vocabulaire religieux. Un théologien catholique, jésuite, Hans Urs von Balthasar, n'a-t-il pas dit : "L'enfer existe ; mais qui dit qu'il y a quelqu'un dedans ?" Je crois que cette histoire d'enfer est venu de la confusion de traduction d'une langue à l'autre. Les théologiens et les poètes ont bien brodé sur le sujet et terrorisé des générations 

09:09 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.