28/01/2006

Une injustice

Le vicaire était resté bouche bée. Nous en étions à l'examen final précédent la communion solennelle. Malgré les nombreux pièges qu'il m'avait tendu, j'avais fait un sans faute à l'examen de catéchisme. Et il m'avait attribué 100/100 : le maximum. Mais lorsque quelques semaines plus tard, il fallut nous "donner les places" ; ma surprise fut totale, je n'étais que classé troisième. Il y avait une raison à cela, je n'avais rien pour faire une premier du catéchisme. Je fréquentais l'école communale et je ne fréquentais ni le patronnage, ni les scoutes catholiques. Le vicaire responsable du patronage, donnait toujours la préférence à un patroné (pourtant ce patronné-là fréquentait aussi la communale) et il fallait bien un élève de l'école catholique pour suivre et en deuxième lieu on mit donc un élève de l'école des pères jésuites. Malgré mon brillant résultat, s'il y avait eu un podium, j'y serais monté mais sur la troisième marche. Je n'avais pas d'aspirations particulières et n'en pris pas ombrage

08:57 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.