05/02/2006

La Comtesse de Ségur

Une de mes premières lectures : "Les malheurs de Sophie" de la comtesse de Ségur. Issue du milieu aristocratique russe, née Sophie Rostopchine. Elle n'avait pas l'intention de faire une oeuvre littéraire. Elle voulait seulement amuser ses petits-enfants. Elle m'a éveillé à la lecture. Je sais que lorsque je suis entré à l'école secondaire, un de mes professeurs de français affichait un certain mépris pour ce genre de littérature. Et malgré le respect que je dois, avec le recul du temps, à ce vénérable maître : je pense qu'il avait tort. Personnellement, je pense que si j'avais commencé par des oeuvres plus littéraires, je me serais découragé et c'est ce style de conversation avec ses petits enfants, qui me donnait envie de lire. Elle ne cherchait pas les phrases ronflantes ; mais elle cherchait à éveiller l'intérêt de l'enfant qui était toujours son interlocuteur privilégié (elle était en avance sur son temps... elle était du mien)

08:09 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.