16/02/2006

On a vou la loune

Deux demoiselles de petites vertus se disputaient copieusement sur le trottoir en face de la maison, sous l'oeil amusé de monsieur Antonio, dont j'ai parlé dans l'anecdote précédente. Ces dames ne se contentèrent pas de mots et se mirent à se battre comme des chiffonniers. L'une d'elle fit une telle prise à l'autre qu'elle se retrouva dans une position plutôt embêtante, qui fit dire plus tard à Monsieur Antonio : "On a vou la loune" (= on a vu la lune). Il n'entra pas dans les détails et on ne sut jamais si la belle avait montré ses dessous affriolants ou tout simplement les détails de son anatomie. (A ce niveau, c'est resté la face cachée de la lune)

09:06 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.