25/02/2006

Je suis un idéaliste

Vous l'avez compris. Dès ma jeunesse j'ai été un idéaliste ; prêt à prendre parti pour les minorités : qu'elles soient linguistiques, ethniques, politiques ou autres. La philosophie humanitariste du docteur Zamenhof avait pénétré en même temps en moi  que sa langue d'espoir. Mais pour l'idéaliste, le chemin est semé d'embûches, de déceptions, parfois les jours sont suivis de matins qui ne chantent pas. Mais je ne savais pas tout cela. Ce sont les expériences de la vie, qui m'ont appris tout cela. Et au-delà de mes déceptions, je peux chanter avec la môme Piaf : "je ne regrette rien"

10:08 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.