14/03/2006

les 3 mousquetaires

J'ai eu trois professeurs de latin, dont deux furent également mes professeurs de grec. Ce sont des personnages hors du commun. C'est la raison pour laquelle je parlerai de chacun d'eux séparément. A une époque où ces deux branches sont presque tombées dans l'oubli, je suis de ceux qui pointent du doigt et vouent au pilori les réformes successives de l'enseignement qui me fait voir de mes yeux ce que Paul Guth avait écrit dans sa "lettre ouverte aux analphabètes de demain". Les gens ne sont plus capables d'écrire le français sans fautes d'orthographe parce qu'on a oublié les racines de cette langue qui ne sont rien d'autre que le latin et le grec.

08:35 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.