22/03/2006

Mes professeurs de français

Ce n'est pas triste non plus. Le premier était d'une certaine sévérité et les deux autres étaient des alcooliques mais dont l'un d'entre eux, malgré les effluves de la dive bouteille était un excellent professeur. Mais je ferai comme pour les profs de latin, je parlerai d'eux à chacun leur tour

07:21 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.