31/03/2006

 

19:20 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Je ne suis pas un mouton de Panurge

En secondaire, j’étais un élève moyen. Quant au comportement, peut-on dire qu’un élève est moyen quand il n’est ni un mouton de panurge, ni un meneur. Je n’étais ni l’un ni l’autre. Je ne suivais pas particulièrement la monde. Bien sûr, étant de la génération d’Antoine j’ai porté une chemise à fleurs. La mienne était noire avec des petites fleurs. J’ai porté la cravate rock’n roll, que l’on retrouve encore portée par les texans (beurk). J’étais déjà viscéralement contre la peine de mort. Je considérais déjà qu’un pays qui pratique encore la peine de mort ne peut pas être considérer comme entièrement démocratique. Je commençai très tôt à signer des pétitions lorsque je pensais que je me trouvais face à une injustice. Je me souviens d’ailleurs d’une histoire assez amusante. Dans l’école circulait en même temps une pétition contre l’exécution de Caryl Chessman et une autre contre je ne sais quel homme public qui avait dénigré Elvis Presley. J’étais prêt à signer les deux : car ma sympathie allait à Chessman et mon admiration au King. Mais un de mes amis qui n’aimait pas beaucoup les chansons d’Elvis avait signé la pétition à deux mains l’ayant confondue avec celle de l’écrivain américain

Caryl Chessman

12:34 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2006

pas gymnastique

Lorsqu'il faisait trop froid pour faire la gymnastique dehors et que les deux salles de gymnastique étaient occupées par d'autres classes, le professeur nous conduisait dans une salle d'étude, où il se transformait en pion très cool. J'avais 15 ans et j'en profitais pour lire la Bible ; ce qui me permit de la parcourir en six mois d'un bout à l'autre. Un de mes voisins d'étude (pourtant d'origine protestante) me demanda un jour ce que je pouvais trouver d'intéressant dans la Bible. Je lui fis lire le Cantique des Cantiques qu'on peut souvent considérer lorsqu'on en fait une lecture au premier degré comme un livre érotique. Il ne me rendit ma Bible que lorsqu'il eut terminé la lecture de celui-ci

08:51 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2006

 

15:51 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La gymnastique

Un cours que je redoutais, c'était le cours de gymnastique. J'ai toujours manqué de souplesse et comme si cela ne suffisait pas, je souffrais toujours du vertige. Monter à la corde était pour moi un supplice. Et à bien y réfléchir, le professeur, qui avait certainement deviné mon problème, était pour moi d'une indulgence étonnante. Nous l'appelions le croque-mort. Cela ne veut pas dire qu'il était peu souriant au contraire ; mais la forme de sa tête ressemblait étrangement à celle du squelette de la classe de science-naturelle, la peau en plus. Âge : indéfinissable, il ne devait cependant pas être très loin de la retraite. C'était un homme affable, dont le caractère semblait avoir la souplesse qui manquait à mes membres d'adolescent mal dans sa peau. Ce cours aurait pu m'épanouir physiquement. Pourtant, malgré toutes mes réticences, je ne suis jamais allé à ce cours avec des semelles de plomb ; la gentillesse du professeur compensait mon manque d'aptitude pour figurer parmi les bons éléments

08:23 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2006

Défense de fumer

Je n'ai jamais beaucoup supporté la fumée de cigarettes. Mon père était fumeur et ne réalisait pas toujours (comme la plupart des fumeurs) qu'en parlant il m'envoyait la fumée dans la figure. Il s'en apercevait quand j'agitais la main pour chasser la fumée. Et à ce propos, lorsque je j'étais en 6ème latine, les professeurs à l'époque ne se gênaient nullement pour fumer pendant les cours. Et particulièrement, le professeur de mathématiques ne s'en privait pas. Comme nous étions les enfants de l'époque du baby-boom, l'établissement manquait de locaux et nous avions parfois cours dans les locaux préfabriqués. On avait apposé au mur une affiche défense de fumer. Mais, les profs de maths ne sont pas souvent fort en littérature - c'est bien connu -. Un jour, il tenait sa cigarette sous mon nez ; sans un mot, avec un petit sourire, je lui montrai l'affichette... ce qui me valut deux heures de colle pour mon impertinence... comme les temps changent ; aujourd'hui, le professeur subirait un blâme pour une telle conduite et je serais défendu par les associations anti-tabac

10:40 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2006

de l'art de dormir

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai eu des problèmes de sommeil. Cela ne s'est pas amélioré avec l'âge ; mais le connard qui a inventé l'histoire du changement d'heure a complètement détraqué mon horloge biologique. Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent.

09:18 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |