04/04/2006

Mon deuxième professeur de religion

Le deuxième professeur était un jeune prêtre qui sortait d’une expérience de jeune vicaire dans la banlieue liégeoise où il avait eu affaire avec les émigrés italiens. Il avait appris la langue de Dante pour être plus proche de ces gens. Quand il arriva dans notre école, il avait pour lui l’enthousiasme de la jeunesse. Il était cette génération de prêtre qui allait vivre et mettre en pratique Vatican II. Il avait plus la cote avec nous que le précédent et il organisa des retraites dans un couvent de dominicains dont j’ai gardé un excellent souvenir. D’autant plus, que ce couvent n’existe plus et que plusieurs des dominicains qui étaient dans ce couvent, ont quitté les ordres et se sont mariés. Un des dominicains m’avait offert mon premier Nouveau Testament grec avec traduction latine. Notre jeune professeur se contentait d’organiser et nous laissait entre les mains de ce brave dominicain. La première année, nous avons eu cette retraite dans une petite dépendance du couvent ; l’année suivante, comme une promotion, nous avons vécu parmi les moines, étant tenus au silence pendant les repas

08:55 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.