08/04/2006

Concierge

Le concierge était un personnage dans toutes les écoles. Lorsque j’étais à l’école primaire, la concierge connaissait tous les potins de l’école et comme ma mère était de sa génération, elles s’en donnaient à cœur joie. Grâce à elle nous étions au courant des petits malheurs de chacun. Je pense que ça m’a formé pour entendre les malheurs des uns et des autres et à ne pas pleurer uniquement sur les miens.

Lorsque je suis entré à l’Ecole secondaire, le concierge semblait avoir pris du grade par rapport au concierge de l’école primaire. D’abord, c’était un homme. Il était grand, mince, frisant ou défrisant la cinquantaine (quand on est adolescent, on n’évalue pas bien les âges des adultes – encore que pour certaines personnes c’est vraiment difficile même aujourd’hui). Pour revenir au concierge, c’était un homme conscient de son rôle (et parfois même en dehors de son rôle) : il voulait afficher une certaine autorité. Il était en tout cas maître de la cloche qu’il agitait au début des cours, malgré la sonnette qui avait été installée depuis peu, le matin, pour le concierge sonner la cloche, cela faisait partie du rituel scolaire. Parfois, il se piquait d’autorité en engueulant un gamin qui entrait à l’école peu après qu’il avait accompli son rôle de sonneur. Mais devant les « autorités » de l’école, il montrait parfois une servilité qui, étant déjà d’un autre âge, nous faisait rire, nous énervait et déclenchait des quolibets dans le style du personnage de Courteline : « Concierge !!! Concierge !!! – on a le con mais pas les cierges » disait irrévérencieusement un de mes condisciples

09:42 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Le concierge reste une personne bien utile dont certains locataires ne pourraient se passer :-D

Écrit par : Conciergerie d'entreprise | 24/10/2012

C'est une profession qui a changé et il faut avouer qu'il y en a de moins en moins.

Écrit par : bienetrealacarte | 18/09/2013

Les commentaires sont fermés.