14/05/2006

Les différentes communautés

Dans le village tout le village se déclarait protestant de l'église nationale vaudoise, à l'exception d'une famille qui appartenait à la communauté  dite Darbyste. Ces communautés ont rejeté les structures habituelles et n'ont pas de pasteur pour les diriger. Il n'y a donc pas chez eux de dérive cléricale possible. Mais en ville, il y avait toutes sortes de communautés plus ou moins appartenant à la famille protestante : l'Armée du Salut, la communauté des frères larges. Comme le culte dans l'Eglise officielle me paraissait un peu guindé, je me mis à fréquenter cette dernière assemblée, où malgré le nombre de participants, régnait une ambiance familiale. Avec l'Armée du Salut, j'eus la première fois la possibilité de témoigner de ma foi dans la rue, au bord du lac

07:50 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.