26/05/2006

Je reviens en Belgique

Fin août 1961, je prends le train de retour. Mes parents m'attendent à la gare de Verviers. Mon père me regarde sans me reconnaître... Trouvant les tarifs des coiffeurs suisses prohibitifs, je me suis coupé moi-même les cheveux, en ramenant mes cheveux vers l'avant, je me suis fait une coupe à la "jeanne-d'arc". De plus, comme il fait un peu frais, j'ai noué un mouchoir autour de mon cou. Mon père en me regardant pense que les jeunes n'ont vraiment aucune allure, avant de réaliser que ce jeune sans allure est son fils

09:49 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.