27/05/2006

changement de cap

J'avais passé une assez mauvaise année scolaire fortement perturbée par la grève contre la "loi unique". Je devais manifestement redoubler ma troisième latin-grec. Le jour où je suis rentré de Suisse, mes parents m'ont annoncé triomphalement qu'ils avaient trouvé une solution à mes problèmes scolaires. Un couple de leurs amis avaient une fille un an plus âgée que moi, et qui avait connu auparavant le même genre d'échecs scolaires. Ils avaient trouvé pour leur fille une petite école privée où on formait les jeunes pour le secrétariat et la correspondance en diverses langues. Mes parents avaient décider de m'inscrire dans cette école. Ce fut une année agréable. On travaillait dans une bonne ambiance. Je n'étaient pas surchargé de cours : deux heures par matières ; correspondance allemande, anglaise, française (malheureusement, on avait jugé bon de ne pas me mettre en néerlandais : on était en pleine querelle linguistique...quelle connerie). Etant donné la dégradation du niveau de l'orthographe des élèves, le prof/directeur avait ajouté deux heures de français usuel...et enfin : sténo et dactylo

10:06 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.